Accueillir notre Humanité

Merci à L'eau Papillon pour ce beau texte, révélateur de la transformation intérieure suite à l'apprentissage du processus d'accueil 😉😘 "Sachez, Souffle, vent de liberté, et d'éternité, Parvenir à nous retrouver, Nous, humanité, Faisons route vers notre destiné, Chacun, à notre façon, attirés, Par ce qui est juste et bon, à l'instanté, Ne plus s'interroger, taire le passé, Faire le calme en Soi, se préserver, Tout s'allège, pour ceux qui veulent regarder, En leur intériorité, Point de blague révélé, Mais juste une réalité, La mienne, la votre, la notre, la créer, Vaste, sont les chemins qui peuvent se croiser, Mais le mieux est d'élucider, Cette magie cachée, Au fond du Personnage interprété, Bien au delà des apparences, jouées, Une pure énergie d'amour, contemple, amusée, Ce qu'il se joue, dans ce grand théatre, la vie, orchestrée, Rien n'est à comprendre, mais juste se confier, A qui nous sommes en vérité, La vie, l'immensité, l'accessibilité, Laisser couler, circuler, l'énergie proposée, Nous sommes les créateurs, de nos instants vibrés, La conscience, notre conscience groupée, Sait, vers qu'elle destination organisée, Depuis que l'on est né, Elle nous propulse, assurée, Que tout est juste et parfait, par amour retrouvé, Nous guider, tous, sans exception, exhaussés, En déprogramant, ce qui était, pour réajuster, Un équilibre certes, tant cherché, Mais bien au-delà des mots et maux, proclamés, Une paix si profonde nous est offerte, on peut la solliciter, Alors sachons en profiter, On a tout à y gagner, Moi je l'ai décidé. Gratitude, L'eau."

Publié le par nouvelleconscience

Merci à L'eau Papillon pour ce beau texte, révélateur de la transformation intérieure suite à l'apprentissage du processus d'accueil 😉😘 "Sachez,

Souffle, vent de liberté, et d'éternité,
Parvenir à nous retrouver,
Nous, humanité,
Faisons route vers notre destiné,
Chacun, à notre façon, attirés,
Par ce qui est juste et bon, à l'instanté,
Ne plus s'interroger, taire le passé,
Faire le calme en Soi, se préserver,
Tout s'allège, pour ceux qui veulent regarder,
En leur intériorité,
Point de blague révélé,
Mais juste une réalité,
La mienne, la votre, la notre, la créer,
Vaste, sont les chemins qui peuvent se croiser,
Mais le mieux est d'élucider,
Cette magie cachée,
Au fond du Personnage interprété,
Bien au delà des apparences, jouées,
Une pure énergie d'amour, contemple, amusée,
Ce qu'il se joue, dans ce grand théatre, la vie, orchestrée,
Rien n'est à comprendre, mais juste se confier,
A qui nous sommes en vérité,
La vie, l'immensité, l'accessibilité,
Laisser couler, circuler, l'énergie proposée,
Nous sommes les créateurs, de nos instants vibrés,
La conscience, notre conscience groupée,
Sait, vers qu'elle destination organisée,
Depuis que l'on est né, 
Elle nous propulse, assurée,
Que tout est juste et parfait, par amour retrouvé,
Nous guider, tous, sans exception, exhaussés,
En déprogramant, ce qui était, pour réajuster,
Un équilibre certes, tant cherché,
Mais bien au-delà des mots et maux, proclamés,
Une paix si profonde nous est offerte, on peut la solliciter,
Alors sachons en profiter,
On a tout à y gagner,
Moi je l'ai décidé.

Gratitude,
L'eau."

https://www.instagram.com/p/BzneI-aogmh/

Lire la suite

S'il y a de la peur, c'est qu'il n'y a pas d'amour. Quelque chose vous tracasse ? Cherchez la peur. Chaque fois qu'une émotion négative se présente à nous, elle se cache derrière une peur. En vérité, il n'y a que deux mots dans le langage de l'âme : La Peur et l'Amour. La peur est l'énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse. L'amour est l'énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit. La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons. L'amour donne tout ce que nous avons. La peur retient. L'amour chérit. La peur empoigne. L'amour lâche prise. La peur laisse de la rancœur. L'amour soulage. La peur attaque. L'amour répare. Chaque pensée, parole ou action est fondée sur l'une ou l'autre émotion. Tu n'as aucun choix à cet égard, car il n'y a pas d'autre choix. Mais tu es libre de choisir entre les deux. Ainsi, au moment où tu promets ton plus grand amour, tu accueilles ta plus grande peur car, aussitôt après avoir dit ''je t'aime'', tu t'inquiètes de ce que cet amour ne te soit retourner et, s'il l'est, tu te mets aussitôt à t'inquiéter de perdre l'amour que tu viens de trouver. Cependant, si tu sais Qui Tu Es, tu n'auras jamais peur. Car, qui pourrait rejeter une telle magnificence? Mais si tu ne sais pas Qui Tu Es, alors tu te crois bien inférieur. Fais l'expérience glorieuse de Qui Tu Es vraiment et de qui tu peux Être. Le Dalaï Lama _________ Accueillir notre Humanité pour révéler notre divinité : https://www.youtube.com/playlist?list=PLakZxM55EuQlxbhDFDUox9E_8_30kQKeX

Publié le par nouvelleconscience

S'il y a de la peur, c'est qu'il n'y a pas d'amour.
Quelque chose vous tracasse ? Cherchez la peur.
Chaque fois qu'une émotion négative se présente à nous,
elle se cache derrière une peur. 
En vérité, il n'y a que deux mots dans le langage de l'âme :
La Peur et l'Amour. 
La peur est l'énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse. 
L'amour est l'énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit. 
La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons. L'amour donne tout ce que nous avons. 
La peur retient.
L'amour chérit. 
La peur empoigne.
L'amour lâche prise. 
La peur laisse de la rancœur.
L'amour soulage. 
La peur attaque.
L'amour répare. 
Chaque pensée, parole ou action est fondée sur l'une ou l'autre  émotion. Tu n'as aucun choix à cet égard, car il n'y a pas d'autre  choix. Mais tu es libre de choisir entre les deux. 
Ainsi, au moment où tu promets ton plus grand amour, tu accueilles ta plus grande peur car, aussitôt après avoir dit ''je  t'aime'', tu t'inquiètes de ce que cet amour ne te soit retourner et,  s'il l'est, tu te mets aussitôt à t'inquiéter de perdre l'amour que tu  viens de trouver. 
Cependant, si tu sais Qui Tu Es, tu n'auras jamais peur.
Car, qui pourrait rejeter une telle magnificence? 
Mais si tu ne sais pas Qui Tu Es, alors tu te crois bien inférieur. 
Fais l'expérience glorieuse de Qui Tu Es vraiment et de qui tu peux Être. 
Le Dalaï Lama

_________
Accueillir notre Humanité pour révéler notre divinité :
 https://www.youtube.com/playlist?list=PLakZxM55EuQlxbhDFDUox9E_8_30kQKeX

https://www.instagram.com/p/BzclYPzoec2/

Lire la suite

"Imaginons que vous viviez dans l'ignorance de Soi. Cela vous relègue à 99% des individus faisant partie de l'espèce humaine. La douleur et les souffrances que vous endurez font de ce monde un endroit que vous cherchez à fuir. Votre esprit en souffrance se détourne de la dureté du monde et s'absorbe dans l'excès et l'addiction... et vous commencez à vous rendre compte que les diversions ne fonctionnent pas. Le monde extérieur que nous connaissons n'est pas le problème. Vos problèmes ne le sont pas non plus. L'incapacité à s'éveiller à l'existence de la Conscience Pure, c'est ça le problème. Frank J. Kinslow - (dans "Le mode de vie quantique") ____ www.therapeutevendee.com

Publié le par nouvelleconscience

"Imaginons que vous viviez dans l'ignorance de Soi. 
Cela vous relègue à 99% des individus faisant partie de l'espèce humaine. 
La douleur et les souffrances que vous endurez font de ce monde un endroit que vous cherchez à fuir.

Votre esprit en souffrance se détourne de la dureté du monde et s'absorbe dans l'excès
et l'addiction... et vous commencez à vous rendre compte que les diversions ne fonctionnent pas.

Le monde extérieur que nous connaissons n'est pas le problème. 
Vos problèmes ne le sont pas non plus. 
L'incapacité à s'éveiller à l'existence de la Conscience Pure, c'est ça le problème.

Frank J. Kinslow - (dans "Le mode de vie quantique") ____

www.therapeutevendee.com

https://www.instagram.com/p/BzUzVQ8IN9h/

Lire la suite

SOYEZ QUI VOUS ÊTES En ces moments de grandes transformations planétaires, une invitation vous est lancée pour vous intérioriser. Ne cherchez plus à l'extérieur, tout est en vous. Cessez tout combat. Cessez de vouloir, d'expliquer, de raisonner. Cessez tout et SOYEZ. Il s'agit simplement d'ÊTRE, de se laisser traverser par les expériences. Elles ne vous appartiennent pas, elles passent à travers vous. Vous êtes un passage à travers lequel la Vie s'écoule. Laissez être ce qui est. Observez et ressentez ce qui se passe en vous. Il s'agit de reconnaître ce qui est, et de le laisser passer sans se l’approprier. Cela demande de ne pas prendre parti pour ce qui est vu. Tout ce qui vous traverse n'est pas vous. Vous êtes au-delà des expériences, vous êtes l'Éternel Témoin. Lorsque nous voulons quelque chose et que nous l'obtenons, nous commençons à nous y attacher de peur de le perdre. C'est ainsi que naît la souffrance. Lorsque nous ne voulons pas quelque chose, nous y sommes attachés, automatiquement. Observez et voyez que vous êtes un espace dans lequel les pensées apparaissent et disparaissent. Vous êtes un espace dans lequel les émotions naissent et meurent. Vous êtes une terre d'accueil pour les expériences humaines. Au même titre que la rivière n'est pas propriétaire de l'eau qui coule dans son lit, ce ne sont pas VOS expériences, ce sont des expériences, sans propriétaire. Je vous invite à cesser de capturer tout ce qui se passe en vous ; soyez simplement ouvert et disponible. SOYEZ. La Vie fait son chemin à travers vous. Avec les désirs et les résistances, vous étranglez la Vie et cela vous fait souffrir. Un nouveau mode de fonctionnement doit prendre place afin que la Joie, l'Amour et la Liberté reprennent leur place au coeur de nos vies. Une exceptionnelle ouverture se présente actuellement sur la planète. Profitez de cette fenêtre temporelle pour vivre la transformation avec des milliers d'êtres humains. Lâchez le contrôle et la volonté, soyez un passage pour la Vie. Laissez la Vie utiliser vos bras, vos mains et vos yeux pour jouer le jeu de la Vie. Claudette Vidal ___________ www.therapeutevendee.col

Publié le par nouvelleconscience

SOYEZ QUI VOUS ÊTES

En ces moments de grandes transformations planétaires, une invitation vous est lancée pour vous intérioriser. Ne cherchez plus à l'extérieur, tout est en vous. 
Cessez tout combat. Cessez de vouloir, d'expliquer, de raisonner. Cessez tout et SOYEZ. Il s'agit simplement d'ÊTRE, de se laisser traverser par les expériences. Elles ne vous appartiennent pas, elles passent à travers vous. Vous êtes un passage à travers lequel la Vie s'écoule. Laissez être ce qui est.

Observez et ressentez ce qui se passe en vous. Il s'agit de reconnaître ce qui est, et de le laisser passer sans se l’approprier. Cela demande de ne pas prendre parti pour ce qui est vu. Tout ce qui vous traverse n'est pas vous. Vous êtes au-delà des expériences, vous êtes l'Éternel Témoin.

Lorsque nous voulons quelque chose et que nous l'obtenons, nous commençons à nous y attacher de peur de le perdre. C'est ainsi que naît la souffrance. 
Lorsque nous ne voulons pas quelque chose, nous y sommes attachés, automatiquement. 
Observez et voyez que vous êtes un espace dans lequel les pensées apparaissent et disparaissent. Vous êtes un espace dans lequel les émotions naissent et meurent. Vous êtes une terre d'accueil pour les expériences humaines. Au même titre que la rivière n'est pas propriétaire de l'eau qui coule dans son lit, ce ne sont pas VOS expériences, ce sont des expériences, sans propriétaire.

Je vous invite à cesser de capturer tout ce qui se passe en vous ; soyez simplement ouvert et disponible. SOYEZ. La Vie fait son chemin à travers vous. Avec les désirs et les résistances, vous étranglez la Vie et cela vous fait souffrir. Un nouveau mode de fonctionnement doit prendre place afin que la Joie, l'Amour et la Liberté reprennent leur place au coeur de nos vies.

Une exceptionnelle ouverture se présente actuellement sur la planète. Profitez de cette fenêtre temporelle pour vivre la transformation avec des milliers d'êtres humains. Lâchez le contrôle et la volonté, soyez un passage pour la Vie. 
Laissez la Vie utiliser vos bras, vos mains et vos yeux pour jouer le jeu de la Vie.

Claudette Vidal

___________

www.therapeutevendee.col

https://www.instagram.com/p/BzQNSZ9o79j/

Lire la suite

« Quand je demande à ceux que je rencontre de me parler d'eux- mêmes, je suis souvent attristée par la pauvreté de ma moisson. On me répond : je suis médecin, je suis comptable… j'ajoute doucement : vous me comprenez mal. Je ne veux pas savoir quel rôle vous est confié cette saison au théâtre mais qui vous êtes, ce qui vous habite, vous réjouit, vous saisit ? Beaucoup persistent à ne pas me comprendre, habitués qu'ils sont à ne pas attribuer d'importance à la vie qui bouge doucement en eux. On me dit : je suis médecin ou comptable mais rarement : ce matin, quand j'allais pour écarter le rideau, je n'ai plus reconnu ma main… ou encore : je suis redescendu tout à l'heure reprendre dans la poubelle les vieilles pantoufles que j'y avais jetées la veille; je crois que je les aime encore… ou je ne sais quoi de saugrenu, d'insensé, de vrai, de chaud comme un pain chaud que les enfants rapportent en courant du boulanger. Qui sait encore que la vie est une petite musique presque imperceptible qui va casser, se lasser, cesser si on ne se penche pas vers elle ? Les choses que nos contemporains semblent juger importantes déterminent l'exact périmètre de l'insignifiance : les actualités, les prix, les cours de la Bourse, les modes, le bruit de la fureur, les vanités individuelles. Je ne veux savoir des êtres que je rencontre ni l'âge, ni le métier, ni la situation familiale; j'ose prétendre que tout cela m'est clair à la seule manière dont ils ont ôté leur manteau. Ce que je veux savoir, c'est de quelle façon ils ont survécu au désespoir d'être séparé de l'Un par leur naissance, de quelle façon ils comblent le vide entre les grands rendez- vous de l'enfance, de la vieillesse et de la mort, et comment ils supportent de n'être pas tout sur cette terre. Mais ce dont j'ai plus peur encore, c'est de ne pas assez aimer, de ne pas assez contaminer de ma passion de vivre ceux que je rencontre… » - Christiane Singer _____________ Laetitia Roussel www.therapeutevendee.com

Publié le par nouvelleconscience

« Quand je demande à ceux que je rencontre de me parler d'eux- mêmes, je suis souvent attristée par la pauvreté de ma moisson.

On me répond : je suis médecin, je suis comptable… j'ajoute doucement : vous me comprenez mal.

Je ne veux pas savoir quel rôle vous est confié cette saison au théâtre mais qui vous êtes, ce qui vous habite, vous réjouit, vous saisit ?

Beaucoup persistent à ne pas me comprendre, habitués qu'ils sont à ne pas attribuer d'importance à la vie qui bouge doucement en eux.

On me dit : je suis médecin ou comptable mais rarement : ce matin, quand j'allais pour écarter le rideau, je n'ai plus reconnu ma main… ou encore : je suis redescendu tout à l'heure reprendre dans la poubelle les vieilles pantoufles que j'y avais jetées la veille; je crois que je les aime encore… ou je ne sais quoi de saugrenu, d'insensé, de vrai, de chaud comme un pain chaud que les enfants rapportent en courant du boulanger.

Qui sait encore que la vie est une petite musique presque imperceptible qui va casser, se lasser, cesser si on ne se penche pas vers elle ?

Les choses que nos contemporains semblent juger importantes déterminent l'exact périmètre de l'insignifiance : les actualités, les prix, les cours de la Bourse, les modes, le bruit de la fureur, les vanités individuelles.

Je ne veux savoir des êtres que je rencontre ni l'âge, ni le métier, ni la situation familiale; j'ose prétendre que tout cela m'est clair à la seule manière dont ils ont ôté leur manteau.

Ce que je veux savoir, c'est de quelle façon ils ont survécu au désespoir d'être séparé de l'Un par leur naissance, de quelle façon ils comblent le vide entre les grands rendez- vous de l'enfance, de la vieillesse et de la mort, et comment ils supportent de n'être pas tout sur cette terre.

Mais ce dont j'ai plus peur encore, c'est de ne pas assez aimer, de ne pas assez contaminer de ma passion de vivre ceux que je rencontre… » - Christiane Singer

_____________

Laetitia Roussel

www.therapeutevendee.com

https://www.instagram.com/p/BzFTAL5Ina2/

Lire la suite

#Partage « Les mots sont anciens, mais le sens est clair. « Nul ne fait des progrès vers le bien sans la connaissance de soi-même… sans elle, l’homme n’agit que sous l’impulsion des habitudes et des passions dont il est l’esclave… ». « Pénétrez courageusement dans les replis de votre cœur, sondez jusque dans le fond de votre âme pour y trouver la connaissance de vous-mêmes. Ce travail est pénible, mais il donne la clé de tous les mystères et conduit au bonheur. » « Descendez souvent dans le fond de votre cœur et laissez-vous constamment guider par votre conscience, cette étincelle divine qui ne trompe jamais ceux qui s’attachent à la suivre. » Carl Gustav Jung ____ Retrouvez toutes les vidéos sur YouTube _____ www.therapeutevendee.com

Publié le par nouvelleconscience

#Partage « Les mots sont anciens, mais le sens est clair. « Nul ne fait des progrès vers le bien sans la connaissance de soi-même… sans elle, l’homme n’agit que sous l’impulsion des habitudes et des passions dont il est l’esclave… ». « Pénétrez courageusement dans les replis de votre cœur, sondez jusque dans le fond de votre âme pour y trouver la connaissance de vous-mêmes. Ce travail est pénible, mais il donne la clé de tous les mystères et conduit au bonheur. » « Descendez souvent dans le fond de votre cœur et laissez-vous constamment guider par votre conscience, cette étincelle divine qui ne trompe jamais ceux qui s’attachent à la suivre. »

Carl Gustav Jung

____

Retrouvez toutes les vidéos sur YouTube

_____

www.therapeutevendee.com

https://www.instagram.com/p/By6_hw6I9iw/

Lire la suite

LE CHOIX DES AUTRES Qu’il nous est difficile souvent d’accepter les choix des autres, surtout quand ils sont différents de ceux que nous aurions faits à leur place! Nous voulons tous être libres de choisir et de décider pour nous-mêmes et même si nous demandons parfois conseil aux autres, nous avons toujours le dernier mot en ce qui a trait aux choix que nous faisons, aux décisions que nous prenons pour nous-mêmes. De ce fait, nous devons aussi respecter la liberté de l’autre de faire les choix qu’il veut, de prendre ses propres décisions, même si nous nous croyons mieux éclairés que lui pour certains choix. Le chemin de l’autre n’est pas notre chemin. Nous n’avons pas marché avec ses souliers, ni traversé ses déserts, ni franchi ses montagnes. Nous n’avons pas vécu son passé ni son présent. Alors pourquoi nous permettons-nous de juger si son choix est approprié ou non? Qu’il s’agisse de nos enfants, notre conjoint, nos parents, nos amis, notre patron, apprendre le détachement c’est aussi respecter le choix que l’autre fait pour lui. Si ce choix a un impact négatif sur nous, il nous reviendra alors de faire un choix pour nous, mais jamais à la place de l’autre. Nous ne savons jamais ce qui est mieux pour l’autre, car nous ne sommes pas lui. Nous avons tous besoin de créer notre chemin à notre manière, peu importe ce qu’en diront les autres. L’inverse est donc aussi vrai : l’autre avance sur son chemin en choisissant ce qu’il croit bon pour lui en ce moment. Nous ne faisons pas d’erreurs : nous faisons des apprentissages. Tout nous sert. Tout sert l’autre. Ne nous croyons pas plus grands que la Vie pour prétendre savoir ce qui est le mieux pour l’autre : seule la Vie le sait... Retrouvez toutes les vidéos YouTube avec le lien dans la bio 😉 www.therapeutevendee.com #partage

Publié le par nouvelleconscience

LE CHOIX DES AUTRES

Qu’il nous est difficile souvent d’accepter les choix des autres, surtout quand ils sont différents de ceux que nous aurions faits à leur place!

Nous voulons tous être libres de choisir et de décider pour nous-mêmes et même si nous demandons parfois conseil aux autres, nous avons toujours le dernier mot en ce qui a trait aux choix que nous faisons, aux décisions que nous prenons pour nous-mêmes.

De ce fait, nous devons aussi respecter la liberté de l’autre de faire les choix qu’il veut, de prendre ses propres décisions, même si nous nous croyons mieux éclairés que lui pour certains choix.

Le chemin de l’autre n’est pas notre chemin. Nous n’avons pas marché avec ses souliers, ni traversé ses déserts, ni franchi ses montagnes. Nous n’avons pas vécu son passé ni son présent. Alors pourquoi nous permettons-nous de juger si son choix est approprié ou non?

Qu’il s’agisse de nos enfants, notre conjoint, nos parents, nos amis, notre patron, apprendre le détachement c’est aussi respecter le choix que l’autre fait pour lui. Si ce choix a un impact négatif sur nous, il nous reviendra alors de faire un choix pour nous, mais jamais à la place de l’autre.

Nous ne savons jamais ce qui est mieux pour l’autre, car nous ne sommes pas lui. Nous avons tous besoin de créer notre chemin à notre manière, peu importe ce qu’en diront les autres. L’inverse est donc aussi vrai : l’autre avance sur son chemin en choisissant ce qu’il croit bon pour lui en ce moment. Nous ne faisons pas d’erreurs : nous faisons des apprentissages. Tout nous sert. Tout sert l’autre. Ne nous croyons pas plus grands que la Vie pour prétendre savoir ce qui est le mieux pour l’autre : seule la Vie le sait... Retrouvez toutes les vidéos YouTube avec le lien dans la bio 😉

www.therapeutevendee.com

#partage

https://www.instagram.com/p/By4n5X8Ixd1/

Lire la suite

"La pensée positive est la version psychologique de la chirurgie plastique pour le corps. Elle ne fonctionne pas. La pensée positive est en réalité une pensée qui est complètement obsédée par la négativité, centrée sur la négativité, en guerre contre la négativité, ce qui est très négatif, quand on y pense. La pensée positive masque simplement des défauts, des imperfections, des bizarreries, des singularités, recouvrant l’aspect "sombre" de l’expérience sans jamais réellement s’en occuper, lui faire face, l’embrasser, le guérir, l’aimer. Nous nous sentons peut-être mieux temporairement, mais il n’y a pas de véritables sources extérieures de bonheur. Le mental dualiste sépare le positif du négatif, la lumière de l’ombre, puis tente de guérir cette blessure qu’il a lui-même créée avec plus de division, plus de guerre. Mais peu importe combien de chirurgie plastique physique ou mentale vous subissez, vous finissez toujours par vous sentir incomplet et loin du Foyer. La guerre ne peut mettre fin à la guerre. L’obscurité ne peut mettre fin à l’obscurité. La lumière est le pouvoir. Et si vous n’étiez pas du tout le mental ? Et si les aspects positifs et négatifs étaient tous autorisés à aller et venir dans l’immensité que vous êtes, comme des nuages dans le ciel, comme des vagues dans l’océan ? Et si aucune chirurgie plastique, aucun "corps parfait", ou "mental parfait", ne pouvaient jamais vous conduire à votre propre nature, qui brille déjà au sein de l’imperfection apparente ? La pensée positive crée de la pensée négative. C’est la seule chose à propos de laquelle on puisse être positif." JEFF Foster _______ FORMATION "ACCUEILLIR NOTRE HUMANITE" : https://www.youtube.com/playlist?list=PLakZxM55EuQlxbhDFDUox9E_8_30kQKeX _______ www.therapeutevendee.com

Publié le par nouvelleconscience

"La pensée positive est la version psychologique de la chirurgie plastique pour le corps. Elle ne fonctionne pas.
La pensée positive est en réalité une pensée qui est complètement obsédée par la négativité, centrée sur la négativité, en guerre contre la négativité, ce qui est très négatif, quand on y pense.
La pensée positive masque simplement des défauts, des imperfections, des bizarreries, des singularités, recouvrant l’aspect "sombre" de l’expérience sans jamais réellement s’en occuper, lui faire face, l’embrasser, le guérir, l’aimer. Nous nous sentons peut-être mieux temporairement, mais il n’y a pas de véritables sources extérieures de bonheur.
Le mental dualiste sépare le positif du négatif, la lumière de l’ombre, puis tente de guérir cette blessure qu’il a lui-même créée avec plus de division, plus de guerre. Mais peu importe combien de chirurgie plastique physique ou mentale vous subissez, vous finissez toujours par vous sentir incomplet et loin du Foyer. La guerre ne peut mettre fin à la guerre. L’obscurité ne peut mettre fin à l’obscurité. La lumière est le pouvoir.
Et si vous n’étiez pas du tout le mental ? 
Et si les aspects positifs et négatifs étaient tous autorisés à aller et venir dans l’immensité que vous êtes, comme des nuages dans le ciel, comme des vagues dans l’océan ? 
Et si aucune chirurgie plastique, aucun "corps parfait", ou "mental parfait", ne pouvaient jamais vous conduire à votre propre nature, qui brille déjà au sein de l’imperfection apparente ?
La pensée positive crée de la pensée négative. 
C’est la seule chose à propos de laquelle on puisse être positif." JEFF Foster

_______

FORMATION "ACCUEILLIR NOTRE HUMANITE" : https://www.youtube.com/playlist?list=PLakZxM55EuQlxbhDFDUox9E_8_30kQKeX

_______

www.therapeutevendee.com

https://www.instagram.com/p/ByseU6Gov1A/

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>