Accueillir notre Humanité

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à vivre à partir du cœur, pour grandir en amour et conscience, en libérant nos souffrances du passé, en transformant nos schémas répétitifs inconscient, en modifiant nos croyances... Apprendre à s'aimer, retrouver notre pouvoir personnel intérieur, devenir libre de tous conditionnements, libre de nos pensées et croyances, de notre égo.... ______ www.styledevieenconscience.com

Publié le par nouvelleconscience

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à vivre à partir du cœur, pour grandir en amour et conscience, en libérant nos souffrances du passé, en transformant nos schémas répétitifs inconscient, en modifiant nos croyances... Apprendre à s'aimer, retrouver notre pouvoir personnel intérieur, devenir libre de tous conditionnements, libre de nos pensées et croyances, de notre égo.... ______

www.styledevieenconscience.com

https://www.instagram.com/p/B0srZc9qWOp/

Lire la suite

Un amour nu “Tu dis que tu m'aimes. Tu dis que tu tiens à moi. Tu dis beaucoup de choses, mais les mots sont faciles, et je suis digne du genre d'amour qui érige les galaxies. Si tu pouvais voir mes blessures ouvertes, mes cicatrices. Si tu pouvais voir mes lieux sombres, connaître mes secrets. Si tu pouvais voir mes fantasmes, mes étranges pensées, les impulsions que je n'ai pas pu effacer. Les sentiments inconfortables que j'essaie de cacher. Les désirs désespérés, les sentiments vides qui ne m'ont pas quitté. La rage qui me brûle. Le chagrin qui fait mal. Si tu pouvais connaître les choses que j'ai gardé enterrées dans mon coeur, les choses dont je ne peux pas parler . Si tu voulais voir les rides, les replis, la pigmentation, les boules et les lésions, les tâches et les plaies. Les excroissances, les imperfections, les cheveux hirsutes. Les fluides dont je ne peux pas endiguer le flux, les sécrétions, les odeurs, les terreurs nocturnes. Si tu pouvais me voir nu, tremblant, dépouillé de mon image, de mon maquillage, de mes fondations, de mes aspersions et de mes camouflages, mes prétentions, mes défenses, mes barrières et mes murs; sans aucun moyen de me cacher, sans jeux, sans masques, sans personnages, sans rôle à jouer et rien à perdre. Si tu pouvais voir tout cela, brut, sans censure, non contrôlé. Est-ce que tu continuerais à m'aimer ? Garderais-tu ton coeur ouvert ? Y verrais-tu de la laideur, ou de l'art ? Un coeur vulnérable, désirant être rencontré. Parfait dans mon imperfection. Tu dis que tu m'aimes. Tu dis que tu tiens à moi. Tu dis beaucoup de choses, mais les mots sont faciles, et je suis digne du genre d'amour qui érige les galaxies. Jeff Foster ____ www.styledevieenconscience.com

Publié le par nouvelleconscience

Un amour nu “Tu dis que tu m'aimes.
Tu dis que tu tiens à moi.
Tu dis beaucoup de choses, mais les mots sont faciles, et je suis digne du genre d'amour qui érige les galaxies.

Si tu pouvais voir mes blessures ouvertes, mes cicatrices.
Si tu pouvais voir mes lieux sombres, connaître mes secrets.
Si tu pouvais voir mes fantasmes, mes étranges pensées, les impulsions que je n'ai pas pu effacer.

Les sentiments inconfortables que j'essaie de cacher.
Les désirs désespérés, les sentiments vides qui ne m'ont pas quitté.
La rage qui me brûle.
Le chagrin qui fait mal.

Si tu pouvais connaître les choses que j'ai gardé enterrées dans mon coeur, les choses dont je ne peux pas parler .

Si tu voulais voir les rides, les replis, la pigmentation, les boules et les lésions, les tâches et les plaies.
Les excroissances, les imperfections, les cheveux hirsutes.
Les fluides dont je ne peux pas endiguer le flux, les sécrétions, les odeurs, les terreurs nocturnes.

Si tu pouvais me voir nu, tremblant, dépouillé de mon image, de mon maquillage, de mes fondations, de mes aspersions et de mes camouflages, mes prétentions, mes défenses, mes barrières et mes murs; sans aucun moyen de me cacher, sans jeux, sans masques, sans personnages, sans rôle à jouer et rien à perdre.

Si tu pouvais voir tout cela, brut, sans censure, non contrôlé.

Est-ce que tu continuerais à m'aimer ?
Garderais-tu ton coeur ouvert ?
Y verrais-tu de la laideur, ou de l'art ?

Un coeur vulnérable, désirant être rencontré.
Parfait dans mon imperfection.

Tu dis que tu m'aimes.
Tu dis que tu tiens à moi.
Tu dis beaucoup de choses, mais les mots sont faciles, et je suis digne du genre d'amour qui érige les galaxies.

Jeff Foster

____

www.styledevieenconscience.com

https://www.instagram.com/p/B0nUVgsIxU3/

Lire la suite

ECKHART TOLLE : La souffrance est-elle nécessaire ? Oui et non. ( Extrait du livre : Quiétude: A l'écoute de sa nature essentielle.) "La souffrance est-elle nécessaire ? Oui et non. Si vous n’aviez pas souffert comme vous l’avez fait, vous n’ auriez ni profondeur humaine, ni humilité, ni compassion. Vous ne seriez pas en train de lire ceci, maintenant. La souffrance casse la coquille de l’ego, et vient un moment où celui-ci a rempli son but. La souffrance est nécessaire jusqu’à ce que vous preniez conscience de son inutilité. La vraie liberté et la disparition de la souffrance consistent à vivre comme si vous aviez choisi tout ce que vous ressentez ou vivez en ce moment. Cet alignement intérieur sur le Présent, c’ est la disparition de la souffrance." ________ www.styledevieenconscience.com

Publié le par nouvelleconscience

ECKHART TOLLE : La souffrance est-elle nécessaire ?  Oui et non. ( Extrait du livre : Quiétude: A l'écoute de sa nature essentielle.) "La souffrance est-elle nécessaire ?  Oui et non. Si  vous  n’aviez  pas  souffert  comme  vous  l’avez  fait,  vous n’  auriez  ni  profondeur  humaine,  ni  humilité, ni  compassion. Vous  ne  seriez  pas  en  train  de  lire  ceci, maintenant. 
La  souffrance casse  la  coquille  de  l’ego,  et vient un moment où celui-ci a rempli son but. La  souffrance  est  nécessaire  jusqu’à  ce  que  vous  preniez  conscience de son inutilité. 
La vraie liberté et la disparition de la souffrance consistent à vivre  comme  si  vous  aviez  choisi  tout  ce  que  vous  ressentez  ou  vivez en ce moment. 
Cet  alignement  intérieur  sur  le  Présent,  c’ est  la  disparition  de la souffrance." ________
www.styledevieenconscience.com

https://www.instagram.com/p/B0dbsHaofbb/

Lire la suite

"Ne vous battez pas contre le corps, car si vous le faites, vous vous battrez contre votre propre réalité. Vous êtes tout de même ce corps, que vous pouvez voir et toucher. Toutefois, il n'est qu'un fin voile illusoire qui abrite un corps subtil invisible, lui-même la porte d'accès à l'Être, à la vie non manifestée. Par le corps énergétique, vous êtes inévitablement relié au Grand Tout non manifesté, éternellement présent et qui ne connaît ni naissance ni mort. Grâce au corps énergétique, vous ne faites qu'un avec Dieu à tout jamais." Eckhart Tolle, le pouvoir du moment présent

Publié le par nouvelleconscience

"Ne vous battez pas contre le corps, car si vous le faites, vous vous battrez contre votre propre réalité. Vous êtes tout de même ce corps, que vous pouvez voir et toucher. Toutefois, il n'est qu'un fin voile illusoire qui abrite un corps subtil invisible, lui-même la porte d'accès à l'Être, à la vie non manifestée. Par le corps énergétique, vous êtes inévitablement relié au Grand Tout non manifesté, éternellement présent et qui ne connaît ni naissance ni mort. Grâce au corps énergétique, vous ne faites qu'un avec Dieu à tout jamais." Eckhart Tolle, le pouvoir du moment présent

https://www.instagram.com/p/B0TeseaoKTg/

Lire la suite

SOYEZ QUI VOUS ÊTES En ces moments de grandes transformations planétaires, une invitation vous est lancée pour vous intérioriser. Ne cherchez plus à l'extérieur, tout est en vous. Cessez tout combat. Cessez de vouloir, d'expliquer, de raisonner. Cessez tout et SOYEZ. Il s'agit simplement d'ÊTRE, de se laisser traverser par les expériences. Elles ne vous appartiennent pas, elles passent à travers vous. Vous êtes un passage à travers lequel la Vie s'écoule. Laissez être ce qui est. Observez et ressentez ce qui se passe en vous. Il s'agit de reconnaître ce qui est, et de le laisser passer sans se l’approprier. Cela demande de ne pas prendre parti pour ce qui est vu. Tout ce qui vous traverse n'est pas vous. Vous êtes au-delà des expériences, vous êtes l'Éternel Témoin. Lorsque nous voulons quelque chose et que nous l'obtenons, nous commençons à nous y attacher de peur de le perdre. C'est ainsi que naît la souffrance. Lorsque nous ne voulons pas quelque chose, nous y sommes attachés, automatiquement. Observez et voyez que vous êtes un espace dans lequel les pensées apparaissent et disparaissent. Vous êtes un espace dans lequel les émotions naissent et meurent. Vous êtes une terre d'accueil pour les expériences humaines. Au même titre que la rivière n'est pas propriétaire de l'eau qui coule dans son lit, ce ne sont pas VOS expériences, ce sont des expériences, sans propriétaire. Je vous invite à cesser de capturer tout ce qui se passe en vous ; soyez simplement ouvert et disponible. SOYEZ. La Vie fait son chemin à travers vous. Avec les désirs et les résistances, vous étranglez la Vie et cela vous fait souffrir. Un nouveau mode de fonctionnement doit prendre place afin que la Joie, l'Amour et la Liberté reprennent leur place au coeur de nos vies. Une exceptionnelle ouverture se présente actuellement sur la planète. Profitez de cette fenêtre temporelle pour vivre la transformation avec des milliers d'êtres humains. Lâchez le contrôle et la volonté, soyez un passage pour la Vie. Laissez la Vie utiliser vos bras, vos mains et vos yeux pour jouer le jeu de la Vie. Claudette Vidal ------------- Laetitia Roussel www.styledevieenconscience.com

Publié le par nouvelleconscience

SOYEZ QUI VOUS ÊTES

En ces moments de grandes transformations planétaires, une invitation vous est lancée pour vous intérioriser. Ne cherchez plus à l'extérieur, tout est en vous. 
Cessez tout combat. Cessez de vouloir, d'expliquer, de raisonner. Cessez tout et SOYEZ. Il s'agit simplement d'ÊTRE, de se laisser traverser par les expériences. Elles ne vous appartiennent pas, elles passent à travers vous. Vous êtes un passage à travers lequel la Vie s'écoule. Laissez être ce qui est.

Observez et ressentez ce qui se passe en vous. Il s'agit de reconnaître ce qui est, et de le laisser passer sans se l’approprier. Cela demande de ne pas prendre parti pour ce qui est vu. Tout ce qui vous traverse n'est pas vous. Vous êtes au-delà des expériences, vous êtes l'Éternel Témoin.

Lorsque nous voulons quelque chose et que nous l'obtenons, nous commençons à nous y attacher de peur de le perdre. C'est ainsi que naît la souffrance. 
Lorsque nous ne voulons pas quelque chose, nous y sommes attachés, automatiquement. 
Observez et voyez que vous êtes un espace dans lequel les pensées apparaissent et disparaissent. Vous êtes un espace dans lequel les émotions naissent et meurent. Vous êtes une terre d'accueil pour les expériences humaines. Au même titre que la rivière n'est pas propriétaire de l'eau qui coule dans son lit, ce ne sont pas VOS expériences, ce sont des expériences, sans propriétaire.

Je vous invite à cesser de capturer tout ce qui se passe en vous ; soyez simplement ouvert et disponible. SOYEZ. La Vie fait son chemin à travers vous. Avec les désirs et les résistances, vous étranglez la Vie et cela vous fait souffrir. Un nouveau mode de fonctionnement doit prendre place afin que la Joie, l'Amour et la Liberté reprennent leur place au coeur de nos vies.

Une exceptionnelle ouverture se présente actuellement sur la planète. Profitez de cette fenêtre temporelle pour vivre la transformation avec des milliers d'êtres humains. Lâchez le contrôle et la volonté, soyez un passage pour la Vie. 
Laissez la Vie utiliser vos bras, vos mains et vos yeux pour jouer le jeu de la Vie.

Claudette Vidal ------------- Laetitia Roussel
www.styledevieenconscience.com

https://www.instagram.com/p/B0FvgG3Iwsm/

Lire la suite

"Le sens de la vie se trouve dans le travail spirituel Beaucoup disent qu’ils trouvent le sens de la vie dans l’amour, d’autres dans le pouvoir, ou dans l’étude, ou dans le plaisir. C’est possible. Mais en réalité, l’être humain ne peut trouver véritablement le sens de la vie que dans le travail, un travail orienté vers un but divin. Ce travail fait de lui un facteur bénéfique pour l’humanité, au point même que pendant son sommeil les esprits lumineux qui veillent sur notre planète l’invitent à prendre part à leurs conseils. Voilà ce qu’enseigne la Science initiatique : elle nous révèle les mystères de l’être humain, ce qu’est son esprit, ce qu’est son âme, et jusqu’où s’étendent leurs activités et leurs pouvoirs. Lorsque vous aurez compris cela, vous saurez que la seule chose sur laquelle vous pouvez compter, c’est ce travail que vous décidez d’entreprendre pour votre perfectionnement et le bien du monde entier. Le jour où vous serez capable de mettre vraiment ce travail à la première place, vous ne trouverez pas de mots pour dire ce que vous ressentez, car c’est dans ce travail que la vraie vie commencera à jaillir en vous. " Omraam Mikhaël Aïvanhov _________ Laetitia Roussel www.therapeutevendee.com

Publié le par nouvelleconscience

"Le sens de la vie se trouve dans le travail spirituel

Beaucoup disent qu’ils trouvent le sens de la vie dans l’amour, d’autres dans le pouvoir, ou dans l’étude, ou dans le plaisir. C’est possible. Mais en réalité, l’être humain ne peut trouver véritablement le sens de la vie que dans le travail, un travail orienté vers un but divin.

Ce travail fait de lui un facteur bénéfique pour l’humanité, au point même que pendant son sommeil les esprits lumineux qui veillent sur notre planète l’invitent à prendre part à leurs conseils. Voilà ce qu’enseigne la Science initiatique : elle nous révèle les mystères de l’être humain, ce qu’est son esprit, ce qu’est son âme, et jusqu’où s’étendent leurs activités et leurs pouvoirs.

Lorsque vous aurez compris cela, vous saurez que la seule chose sur laquelle vous pouvez compter, c’est ce travail que vous décidez d’entreprendre pour votre perfectionnement et le bien du monde entier. Le jour où vous serez capable de mettre vraiment ce travail à la première place, vous ne trouverez pas de mots pour dire ce que vous ressentez, car c’est dans ce travail que la vraie vie commencera à jaillir en vous. "

Omraam Mikhaël Aïvanhov

_________

Laetitia Roussel
www.therapeutevendee.com

https://www.instagram.com/p/Bz5KowKIxYp/

Lire la suite

À partir de quel espace choisissez vous de vivre ? Votre mental/égo vous contrôle totalement sans que vous ayez conscience que vous n'êtes pas seulement cette identité en vous.... Tant qu'on lui laissera les manettes, il nous embarquera dans son monde de blessures, de souffrances, de croyances, de protections, de réactions, de masques, de mensonges, de tyrannie, de guerres, de relations toxiques.... Vous pouvez décider de vivre à partir de votre cœur, de votre conscience, votre présence... Pour cela, il vous faut Accueillir ce mental/égo, afin de le dissoudre, sans Quoi il ne sera pas possible de vous connecter en conscience durablement. C'est ce qu'on appelle le RÉVEIL. Vous devenez alors qui vous êtes réellement, au delà de vos constructions mentales, croyances, blessures et conditionnements, accumulés depuis l'enfance.... Votre mental/égo/corps de souffrance ne dirige plus votre vie... Vous avez maîtriser consciemment le personnage, vous êtes desidentifiez, de qui vous croyiez être. Vous commencer à vivre à partir de votre Essence, comme une renaissance... La vie peut alors devenir plus douce, une paix intérieure, une confiance s'installe en votre intérieur, et vous commençez à créer votre vie par effet conscient vibrant, de l'intérieur vers l'extérieur... C'est ce qu'on appelle l'ÉVEIL Laetitia Roussel www.therapeutevendee.com #pleineconscience

Publié le par nouvelleconscience

À partir de quel espace choisissez vous de vivre ?

Votre mental/égo vous contrôle totalement sans que vous ayez conscience que vous n'êtes pas seulement cette identité en vous.... Tant qu'on lui laissera les manettes, il nous embarquera dans son monde de blessures, de souffrances, de croyances, de protections, de réactions, de masques, de mensonges, de tyrannie, de guerres, de relations toxiques.... Vous pouvez décider de vivre à partir de votre cœur, de votre conscience, votre présence... Pour cela, il vous faut Accueillir ce mental/égo, afin de le dissoudre, sans Quoi il ne sera pas possible de vous connecter en conscience durablement.

C'est ce qu'on appelle le RÉVEIL.

Vous devenez alors qui vous êtes réellement, au delà de vos constructions mentales, croyances, blessures et conditionnements, accumulés depuis l'enfance.... Votre mental/égo/corps de souffrance ne dirige plus votre vie... Vous avez maîtriser consciemment le personnage, vous êtes desidentifiez, de qui vous croyiez être.

Vous commencer à vivre à partir de votre Essence, comme une renaissance... La vie peut alors devenir plus douce, une paix intérieure, une confiance s'installe en votre intérieur, et vous commençez à créer votre vie par effet conscient vibrant, de l'intérieur vers l'extérieur... C'est ce qu'on appelle l'ÉVEIL

Laetitia Roussel
www.therapeutevendee.com

#pleineconscience

https://www.instagram.com/p/Bz2S7i5oFc_/

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>