Burn out, dépression, crises d'angoisses... / Accueillir notre Humanité

Publié le par Laetitia

Burn out, dépression, crises d'angoisses... / Accueillir notre Humanité
Burn out, dépression, crises d'angoisses... / Accueillir notre Humanité

Ces périodes de nos vies se manifestent suite à une accumulation de choses difficiles à supporter, un trop plein de souffrance, de fatigue physique et ou psychologique.

Notre cerveau va réagir à cette crise (notre "disque dur" qui fait du mieux qu'il peut pour nous préserver et se préserver).
Il va se déconnecter​ et/ou finit par anesthésier nos émotions (positives et négatives) suite à des phrases de nos vies trop difficiles ou à des chocs traumatiques violents.

Cela peut creer une anxiété extrême, un sentiment de ne plus savoir qui on est, ce que nous faisons, nous perdons le sens et sommes désorientés.. en dépression...
Cela peut créer également, selon les personnes des angoisses terribles, une irrémédiable envie de dormir, de fuir tout ce qui peut être anxiogène...

C'est un cercle vicieux, plus nous nous inquiétons de notre état plus nous devenons angoissés...

Et plus nous devenons angoissés, plus notre cerveau se met en mode défense....

Nous devenons alors hypervigilants et désorientés face à toutes les manifestations de notre anxiété, ce qui entraîne de nouveau cet état...

Mais alors quoi faire ?

Il est indispensable de réduire au maximum toutes​ sources​ d'anxiété !
Dans un premier temps, on va tenter de ne plus s'inquiéter de notre anxiété, de notre état, en acceptant, en comprenant que cet état est normal et légitime !
Nous sommes dans un état de protection extrême, vous ne pouvez en supporter plus, vu votre état...

Commencer par se dire que notre état est normal et essayer ne pas s'en inquiéter ou moins s'en inquiéter... Tout est normal !!!
Cette réaction est normal, ce que je vis est normal !....
Même si c'est difficile à vivre...

Cela va permettre à notre cerveau de pouvoir commencer à se reposer et commencer doucement à baisser la garde...

Le cerveau prend du temps pour se rétablir de lui-même, au plus vous essayez, au plus vous fatiguez votre cerveau et celui-ci ne peut ressentir le sentiment de sécurité dont il a besoin. 

En stressant, vous envoyez à votre cerveau des signaux lui indiquant que quelque chose ne vas pas, il voudra alors se protéger plus encore et perpétuera ainsi le cycle !....

Si vous le laissez prendre le repos dont il a besoin et que vous ne vous occupez que de votre vie de tous les jours du mieux que vous le pouvez, le sentiment de sécurité reviendra doucement. 

Il faut vous donner une chance, de la bienveillance, de la patience et arrêter d’essayer de forcer la guérison."

Chaque jour, un jour après l'autre, heure après heure, tranquillement, sans forcer...
Sortir du cercle vicieux de s'inquiéter de notre angoisse... Pour permettre à notre angoisse de se calmer..

Accueillir toutes les parties de nous qui angoissent de cette angoisse ou état...
Les écouter... Accueillir leur inquiétude face aux conséquences de notre état est la première étape.

La deuxième étape est de se familiariser avec notre état, angoisses... D'accepter qu'il soit là... Puis commencer le dialogue...
L'écouter, dans ce qui a causé cette réaction...

Comprendre que ce qui nous arrive est un trop plein, et qu'il faut arrêter d'en rajouter...au risque que ça ne s'arrête jamais.

Il faut arrêter de remplir le trop plein.
Essayer au maximum de faire ce qui nous plaît, essayer de trouver quelque chose, une activité qui arrive à nous détendre un petit peu, même si ce n'est que 5 minutes...

C'est toujours ça de gagné...
Chaque petite victoire permet de gagner de grandes batailles...

Et surtout arrêter de continuer à faire ce qui nous angoisse, ce qui nous fait stresser, ce qui fait que nous rajoutons de l'angoisse à l'angoisse...

Faire le plus possible des choses qui nous repose, nous tranquillisent, nous font du bien...

1.Essayer de ne plus rajouter d'angoisses à notre état
2. Essayer de retirer pour un temps toutes sources d'angoisses
3. Essayer de faire des petites choses qui nous détendent, font plaisir, nous occupe....
4. Accueillir nos angoisses, peurs, doutes...les écouter afin de les apaiser.
5. Être patient et bienveillant envers nous même, nous laisser le temps.

Burn out, dépression, crises d'angoisses... / Accueillir notre Humanité

Commenter cet article