Travail intérieur au quotidien.... Accueillir notre Humanité

Publié le par Laetisoeur

De retour de vacances, ressourcée dans un certain sens….

En effet, j’avais vraiment hâte d’être en vacances et pouvoir enfin me reposer, physiquement, mentalement, psychologiquement….

Malheureusement, tout n’est pas si facile, quand on fait un travail sur soi quotidiennement, il ne s’arrête pas aux frontières des vacances ! Dommage !!!

Je ne sais pas pourquoi je m’étais imaginé que j’aurais le droit à une « pause » bien méritée ! ……

Comme si la vie s’arrêtait quand on partait en vacances !

C’est d’ailleurs bien tout le contraire qui s’est passé !

Bref, de retour dans mon quotidien, impatiente de mettre en place tout ce qui a émergé durant ces vacances.

En effet, plus les mois avancent, et plus je suis inspirée par le fait de devoir concilier toutes les parties de moi-même, « tout ce que je suis ». Et les mettre au service de ce monde, dans ce monde.

Je suis actuellement enseignante, ce qui me remplie de joie, puisque c’est un métier que je me voyais faire depuis longtemps, mais que je n’avais même jamais osé rêvé. Par un concours de circonstances….je me suis retrouvée à enseigner il y a de cela presque 1 an maintenant, et je dois l’avouer, je ne me vois plus faire autre chose .

C’est un travail qui me stimule énormément, pleins de défis et qui est très enrichissant.

J’apporte chaque jour ma pierre à l’édifice de l’éducation des futures adultes,et j’en suis ravie. C’est une lourde responsabilité que je remplis avec honneur et non sans peine.(j’avoue c’est un peu pompeux, mais c’est ce que je ressens réellement…c’est peut-être ça qu’on appelle la vocation…)

Les jeunes d’aujourd’hui nous obligent à nous remettre en questions tous les jours, et j’aime ce défi.(mais j’avoue que cela peut-être aussi très épuisant, et demande énormément d’énergie !)

La nouvelle école se met en place chaque jour, en établissant de nouveaux codes, de nouvelles valeurs….cela peut sembler déroutant pour bon nombre de personnes ; qu’elles soient enseignantes ou parents ; mais je pense que si on part dans l’optique de respecter ces jeunes et de vouloir collaborer avec eux, on a tout à y gagné.

Tout est encore à faire, à construire, mais c’est ce qui pousse à aller de l’avant, à trouver de nouvelles façons d’enseigner, de nouvelles façons de transmettre…montrer aux élèves ce qui est possible…collaborer ensemble….pour leur devenir ….

Dans un tout autre domaine, (quoi qu’il se rapproche quand même de part le côté enseignement), j’exerce aussi avec une grande joie dans le domaine de l’accompagnement personnel, les soins énergétiques…et plus particulièrement la guérison de l’enfant intérieur.

Cela fait bientôt 20 ans que je me suis intéressée à ce domaine ; j’apprends encore tous les jours, et je suis ravie de pouvoir partager mon expérience ; pouvoir aider par ce biais un tas de personnes qui ont besoin d’être éclairé, soulagé, ou d’obtenir une direction….

Je suis aujourd’hui complètement convaincue qu’il est indispensable de faire un « travail sur soi » afin d’être heureux…

En effet avant cela, on fonctionne en mode automatique, et arrive un moment ou les batteries sont vides,à plat, et où l’incompréhension est grandissante…on a l’impression que tout le monde nous en veut, que la vie elle-même nous en veut….

Et nous n’avons aucune clefs pour comprendre comment cela fonctionne, et surtout pour comprendre comment tout cela peut s’arrêter…

Et la clef est là : le travail d’introspection.

Il est nécessaire car il nous aide à devenir des personnes conscientes de nos mécanismes, de nos fonctionnements, de nos croyances, de nos souffrances, de nos peurs…..

Tous ceux là, crée notre vie sans que nous en ayons conscience….

C’est ce qui amène dans notre vie, un tas d’événements que nous ne comprenons pas, que nous subissons….

Une fois que nous avons ouvert le clef de la conscience, tout ne devient pas forcément plus facile, mais au moins, on peut décider de devenir acteur de ce qui se joue à notre insu.

Grace à ce travail quotidien, de vigilance quotidienne, d’écoute, et d’accueil quotidien, nous guérissons les parties de nous que nous avons refoulées, refusées d’écouter, bafouées, critiquées, humiliées….et ce depuis notre plus tendre enfance… ;depuis que nous avons compris qu’il fallait nous cacher aux autres ; car ils ne nous supportaient pas tel que nous étions, qu’ils n’aimaient pas tel comportement, tel trait de caractère….et qu’il a fallu que nous nous protégions de toute cette souffrance que nous ressentions en nous, à l’intérieur de nous….

C’est le jour où notre égo est né ! qu’il s’est mis en place pour nous protéger ! et heureusement ! il nous a sauvé !

Au passage, bien sur, et c’est bien là le problème, il a mis en place des mécanismes d’auto défense.

Il nous a aidé à ne plus trop souffrir de nos émotions….Nous a coupé de notre ressenti corporel, pourvu que nous ayons subi des maltraitances ; nous a créer une énorme carapace pour arrêter de pleurer tout le temps, car c’était mal venu, que ça ne se faisait pas…il nous a rendu insensible, intolérant ; froid, distant….et nous a coupé de nous même, de notre ressenti, de nos émotions, de ce qui nous rend vivant !...

Et aujourd’hui, le but est de le faire collaborer pour qu’il accepte enfin de laisser tomber le masque et d’accepter de montrer les « dégats » derrières, qui se sont accumulés au fil des années….

Ce n’est qu’en acceptant de tomber ce masque que nous pouvons avancer, que nous pouvons devenir conscient de ce qui se joue à notre insu….

Car la vie est bien faite …. Elle nous montre inlassablement (sans s’épuiser elle !) ce que nous avons à travailler, elle nous montre tous les jours, dans les moindres petits détails de notre vie, ce que nous ne supportons pas, ce qui nous fait réagir, ce qui nous créer des émotions, de la tristesse, de la colère…grâce à elle nous avons le chemin à suivre…

Et la clef est en nous, en acceptant de ressentir de nouveau les émotions qui accompagnent, ce que l’on vit, de les laisser émerger, pour les écouter, les accepter,les accueillir,…. les guérir…nous faisons le chemin inverse…nous écoutons à nouveau cet enfant blessé en nous, nous l’accueillons, l’écoutons, le consolons….sans le juger, en décidant de l’aimer inconditionnellement…car nous sommes enfin capables en tant qu’adultes conscient de remercier notre égo pour ce travail formidable qu’il a effectué jusqu’ici et de reprendre les rennes…et d’accueillir et d’aimer toutes les parties de nous…TOUTES !!! sans exception…

Voilà le travail que je fais déjà depuis quelques années personnellement, j’avoue que ce peut-être épuisant à certains moments, mais finalement, je préfère cela à l’inconscience, qui me rend pour ma part encore plus malheureuse….et c’est du vécu, car plusieurs fois j’ai jeté l’éponge, je me suis découragé, et j’ai abandonné….et je dois bien avoué que mon état n’était pas fantastique…à refuser de m’écouter et à couper tout ce qui émergeait, je me suis retrouvé de nouveau sous le contrôle de mon égo…ce qui m’a amené à la dépression…

Après de multiples « pauses », je reste donc persuadée que ce travail m’est indispensable et me permet de surcroît d’aider, mais surtout de comprendre les personnes qui sollicitent mon aide…

 

Travail intérieur au quotidien.... Accueillir notre Humanité

Commenter cet article